Site déposé sur CopyrightFrance.com
Nature de l’homme

L’énergie
Toutes les traditions évoquent l’existence d’un élément subtil invisible à nos yeux : éther (Grèce), prana (Inde), qi (Chine), ki (Japon), ka (Egypte), önd (Scandinavie), nephesh (Hébreux)…Après les éléments solide (terre), liquide (eau), igné (feu) et aérien (air), ce 5ème élément éthéré se trouve souvent confondu avec la vie, le souffle, l’énergie, la respiration, la lumière, le mouvement ainsi qu’avec des notions plus subtiles telles que l’âme ou l’Esprit.

Les enseignements de la Sagesse Ancienne stipulent qu’un Principe primordial, la Vie, se trouve à l’origine des divers éléments cosmiques présents à tous les niveaux de la création. Ces éléments ou substances de l’espace s’engendrent les uns à la suite des autres et permettent à cette Vie de s’exprimer sur tous les plans. Chaque plan de conscience résulte de la manifestation d’un élément subtil qui se trouve reproduit à un degré vibratoire inférieur sous la forme d’un élément grossier dans le corps. Sur le plan physique, l’éther représente le souffle subtil, l’élément premier engendrant les 4 autres éléments connus. A travers le corps éthérique de l’homme, l’éther vitalise, magnétise et organise le corps dense. Les centres d’énergie (chakras) et les méridiens du corps subtil acheminent cet éther, et les énergies supérieures qu’il véhicule, dans l’ensemble du corps.

Les sources
La plus vieille philosophie indienne, le Samkhya, a jadis expliqué la relation entre l’Esprit et la matière, et elle a décrit les rapports existant entre les éléments (subtils et grossiers), les plans de conscience, les chakras, les sens, les organes…Le Samkhya a servi de support théorique au Yoga, au Tantrisme, au Vishnouïsme, au Shivaïsme comme au Vedanta. La philosophie chinoise taoïste a également élaboré un système équivalent d’analogies basées sur les 5 éléments, que l’on retrouve présent dans tout l’Extrême-Orient. A son tour, le Bouddhisme tantrique du Tibet a puisé aux sources indienne et chinoise. Le Samkhya a influencé le Pythagorisme, le Platonisme et de nombreuses autres philosophies et religions. Madame Blavatsky a révélé l’existence d’une Doctrine Secrète qui sous-tendait le corpus des enseignements d’Orient et d’Occident. La Doctrine Secrète exposée par Madame Blavatsky, qui est la Sagesse Ancienne, a inspiré les courants ésotériques ultérieurs. Ainsi, l’ésotérisme moderne repose sur les plus vieilles philosophies antiques.

Le Soi et le 1er principe
Selon les enseignements ésotériques passés et modernes, nous sommes l’Etincelle de Vie, la Monade, le Soi (Atman), l’Esprit (Spiritus), le Souffle Divin (Pneuma). Le Soi désigne la partie la plus subtile de notre Etre, l’Etincelle de Vie issue de l’Absolu, appelé Dieu, la Vacuité, le Tao etc. Cette Etincelle de Vie est présente dans chaque particule de l’univers, de la plus subtile à la plus grossière.
Cette déclaration repose sur le 1er principe de la Doctrine Secrète : Tout est Un, la Vie est Une, les Vies proviennent d’une Seule Vie. Pour l’homme, le Soi est la vie centrale de son être.

L’âme et le 2ème principe
L’âme est le divin intermédiaire, la conscience qui met en relation le Soi et la personnalité (l’homme ou la femme en incarnation). Ame, conscience, amour, sagesse, médiation, relation sont des termes synonymes d’un point de vue ésotérique. La conscience provient en fait du second Aspect du Soi : elle l’informe, le met en relation avec la substance.
Ceci fait référence au 2ème principe de la Doctrine Secrète : il existe une conscience universelle, omniprésente, qui s’exprime différemment en fonction de la substance, de la fréquence vibratoire du véhicule à travers lequel elle se manifeste. Pour l’homme, l’âme est la source de sa conscience pure ; elle lui permet d’être conscient de ses pensées, de ses sentiments et de ses sensations.

La personnalité et le 3ème principe
La personnalité sert de véhicule d’incarnation à l’âme. La personnalité change de vie en vie, contrairement aux principes divin (Soi) et spirituel (âme).
Cela renvoie au 3ème principe de la Doctrine Secrète : toutes les formes sont créées selon un modèle intelligent et sont soumises à la loi de Périodicité ou de Renaissance cyclique, gouvernée par la Loi du Karma (de Cause et Effet).
A chaque nouvelle incarnation, l’âme engendre une nouvelle personnalité qui lui sert de véhicule d’évolution.

La nature ésotérique de l’homme démontre ainsi l’existence des 3 principes immuables de la Sagesse Ancienne, la Doctrine qui fut secrètement gardée dans les Temples des Mystères et progressivement révélée au monde à travers l’histoire.

La Trinité et le septénaire
L’Absolu se révèle à travers une Trinité : Volonté (Père), Amour-Sagesse (Fils) et Intelligence (Mère). Cette Trinité est inhérente à la Monade elle-même, bien que l’un des 3 Aspects divins domine les deux autres.
Selon notre identité profonde, chacun de nous est une Monade de Volonté, d’Amour-Sagesse ou d’intelligence.
A son tour, l’âme comprend 3 niveaux : Volonté (Atma), Amour-Sagesse (Buddhi) et intelligence (Manas).
La personnalité représente le 4ème principe qui met en relation la Triade spirituelle de l’âme avec la triple nature inférieure de l’homme. La personnalité se compose en effet des corps mental, émotionnel et physique (comprenant l’éthérique et le physique dense).

La constitution septuple de l’homme
Le Soi ou la Monade s’exprime à travers 7 corps subtils ou niveaux de conscience :
1) La Volonté spirituelle : Atma
2) L’Amour spirituel : Buddhi
3) L’Intelligence spirituelle : Manas
4) La personnalité
5) Le mental
6) L’émotionnel
7) Le physique : éthérique et dense.

Somme toute, l’homme est un Esprit, un Etre énergétique multidimensionnel, une Unité d’énergie qui s’exprime selon des fréquences vibratoires de plus en plus basses au fur et à mesure qu’il se manifeste dans la matérialité.
Nous sommes la Vie, la Conscience nous relie tous, et nous partageons la même Substance déclinée en des éléments variés. L’universalité de notre constitution énergétique démontre que la fraternité est un fait ésotérique de la nature.

Les 7 rayons
Cependant, l’ésotérisme déclare aussi que nous sommes des êtres uniques. En effet, les divers éléments nous constituant sont qualifiés par des rayons. Il existe 7 rayons : ce sont les 7 planètes, les 7 Dieux, les 7 Anges, les 7 Buddhas, les 7 sages etc. évoqués dans les traditions et auxquels s’identifiaient les initiés du monde entier en fonction de leur affinité.
Notre Monade se trouve sur l’un des 3 rayons d’Aspect (Volonté, Amour-Sagesse ou Intelligence).
Notre âme se trouve sur l’un des 7 rayons (Volonté, Amour-Sagesse, Intelligence abstraite, Harmonie, Intelligence concrète, Dévotion, Organisation).
Notre personnalité, notre mental, notre émotionnel et notre corps possèdent chacun un rayon majeur et un rayon mineur.
Un même rayon s’exprime d’une manière unique à travers un individu. De ce fait, tout en possédant une structure énergétique identique, l’humanité se trouve qualifiée par des rayons qui font de ses individus des êtres uniques.

Pour aller plus loin, voir : 
Les articles "
" Les radios "
" Présentation de nos formations "
" Introduction sur les cours "



 

Thangka tibétain
Représentation des divers chakras dans le corps humain. Ils sont en général associés à des organes, des éléments, des animaux, des symboles géométriques, des chiffres, des couleurs etc. 






Neiwaigong tushuo jiyao (Chine-1918)
Les étapes de l'alchimie interne correspondent aux centres énergétiques (dantian). Ils sont mis en relation avec des organes, des éléments, des animaux, des trigrammes, les phases de la Lune etc. 











Theosophia Practica
de Johan Georg Gichtel
(Allemagne-1736)

Les centres d'énergie sont reliés aux planètes et aux 4 éléments. Les 7 planètes des anciens sont rattachées aux centres en fonction de leur révolution, de l'astre le plus lent au plus rapide : Saturne (tête), Jupiter (front), Mars (gorge), Soleil (coeur), Vénus (plexus), Mercure (rate) et Lune (base). Ces rapports astrologiques sont exotériques, ils font référence à l'Hermétisme et aux Sephiroth de la Kabbale.